PROCHAINES SESSIONS DE TESTS PSYCHOTECHNIQUES

nous vous proposons de passer le test sous 15 jours

Inscription Nous contactez

 


Ces tests consistent en un examen de 40 minutes qui permet de vérifier vos réflexes, votre attention et votre coordination. Afin de s’assurer que vous ne représentez pas en danger pour les usagers de la route.

Dans quels cas les tests psychotechniques sont-ils obligatoires ?

Il existe 3 cas où vous avez pour obligation de passer des tests psychotechniques en vue de récupérer votre permis de conduire.

– La suspension du permis de conduire

La suspension du permis peut être de 6 mois ou plus, lorsque le conducteur subit un retrait du permis momentané par les forces de l’ordre de suite à un délit. Le conducteur aura pour obligation de passer des tests psychotechniques ainsi qu’une visite médicale.

– L’annulation du permis de conduire

L’annulation du permis est prononcée par le tribunal lorsque le conducteur commet une faute qualifié de grave. Afin de récupérer son permis le conducteur devra effectuer les tests psychotechniques ainsi qu’une visite médicale attestant que sa santé est compatible avec la conduite.

– L’invalidation du permis

L’invalidation du permis de conduire s’établit lorsque le conducteur perd la totalité de ses points (perte de 6 points en période probatoire, ou 12 points après 3 ans de permis). Le Ministère de l’Intérieur fait parvenir, au conducteur, une lettre 8SI en recommandé précisant qu’il a perdu tous ses points.

 


Avant ce test vous aurez normalement déjà passé une première visite médicale. C’est à ce moment-là, si la visite a un résultat favorable, qu’on vous aura demandé le test psychotechnique.

  • Si les résultats au test sont mauvais, le médecin peut émettre un avis d’inaptitude.
    • vous pouvez contester la décision du médecin auprès d’une commission d’appel. Elle examine le dossier et donnera un avis au préfet.
    • En cas de nouveau rejet, c’est devant le tribunal administratif qu’il faudra déposer un recours.
  • Si les résultats sont bons, vous avez deux ans pour repasser le permis.

 

Ces recours ne sont pas suspensifs : en attendant la réponse, vous n’avez pas le droit de conduire.

Notre association est Agrée par la Préfecture du Tarn pour faire passer des épreuves de tests psychotechniques qui sont exigés en cas d’annulation ou d’invalidation du permis de conduire , ou en cas de suspension du permis de conduire pour une durée égale ou supérieure à 6 mois.

Nos tests psychotechniques permettent d’appréhender les capacités psychomotrices d’un conducteur à maîtriser une tâche de conduite. L’épreuve mesure les capacités à réagir, à se concentrer, à prendre et traiter l’information. Les tests peuvent également comporter des épreuves d’aptitude sensorielles et cognitives.

le contenu de nos tests psychotechniques répondent aux préconisations de l’arrêté d’août 2016.

Ces tests ont une duré d’au moins 40 minutes.

Les tests psychotechniques sont obligatoires dans les cas suivants:

  • Dans tous les cas d‘invalidation ou d’annulation du permis de conduire, comme le prévoient l’article 7 de l’arrêté du 31 juillet 2012, et l’article L 223-5 du code de la route qui précise que le conducteur qui a perdu tous ses points sur son permis de conduire ne peut obtenir un nouveau permis que s’il est reconnu apte après un examen ou analyse médicale, clinique, biologique et psychotechnique, effectué à ses frais.
  • Dans les cas de suspensions de permis de conduire d’une durée égale ou supérieure à 6 mois

Article R 224-21 du Code de la route
« Tout conducteur dont le permis de conduire a été annulé, invalidé ou suspendu pour une durée égale ou supérieure à six mois doit, pour être admis à se présenter aux épreuves exigées pour la délivrance d’un nouveau permis ou solliciter la restitution de son permis suspendu, produire à l’appui de sa demande un avis médical délivré par un médecin agréé consultant hors commission médicale ou par la commission médicale attestant qu’il n’est atteint d’aucune affection médicale incompatible avec la délivrance du permis de conduire ou sa restitution.
L’avis médical ne peut être émis qu’après que l’intéressé a satisfait à un examen psychotechnique.«

L’article R 226-2 qui reprend ces nouvelles dispositions a donc également été modifié.

Conformément à l’article R 224-22 du code de la route : c’est bien le médecin agréé qui doit prescrire les tests psychotechniques dans ces circonstances et uniquement après que l’usager a été déclaré apte c’est à dire indemne de toute affection susceptible de contre-indiquer la conduite.